Les erreurs à éviter lors de la réalisation d’un sondage en ligne

Sondage en ligne

La réalisation d’un sondage est une pratique courante, notamment dans le domaine du marketing. Cette démarche consiste à poser des questionnaires à quelques personnes pour connaître l’opinion du grand public sur un sujet précis. Les informations collectées seront exploitées lors de l’élaboration d’un projet, la détermination de la satisfaction des clients et bien d’autres finalités. De prime abord, la réalisation d’un sondage semble être une tâche facile. Détrompez-vous ! L’élaboration de cette enquête mérite une attention particulière afin d’obtenir des données fiables, précises et exploitables. Justement, voici les erreurs à éviter afin de créer un bon sondage en ligne.

Avoir une vision floue de l’objectif et de la finalité du sondage

La création d’un sondage n’est pas un jeu. Cette enquête doit avoir une finalité précise. D’ailleurs, la nature des questions à poser aux participants dépend vraiment de l’objectif escompté lors de la création de ce sondage. Souvent, les initiateurs de l’enquête n’ont pas réellement d’attentes spécifiques. De ce fait, la démarche constitue une perte de temps et même d’argent. Alors, soyez particulièrement attentif.

Avant de réaliser un sondage en ligne, posez-vous les bonnes questions. Quel est l’objectif attendu lors de la réalisation de cette enquête ? Comment utiliser au mieux les données recueillies auprès de l’échantillon de la population interrogée ? Les réponses à ces différentes interrogations vous aideront au mieux à créer un sondage pertinent en ligne. Vous trouverez facilement les bons questionnaires à poser et les personnes ciblées pour participer à l’enquête.

Il faut aussi noter que la réalisation d’un sondage en ligne requiert l’utilisation d’outil spécifique. Justement, la plateforme helioth.io est dédiée à l’élaboration des questionnaires lors de la réalisation de ce genre d’enquête. La visualisation et l’analyse des résultats du sondage sont également faciles.

Négliger l’élaboration des questionnaires à poser

Souvent, les responsables chargés de la réalisation des sondages sont négligents lors de la création de questionnaires. Cette désinvolture peut avoir des répercussions négatives sur la qualité des données recueillies à travers l’enquête.

Lors de la réalisation d’un sondage, chaque questionnaire en ligne doit avoir une utilité et une finalité précise. De plus, les questions doivent être claires, courtes et précises. Ainsi, les personnes interrogées pourront y répondre au mieux. Sachez que les participants ont tendance à répondre de manière moins réfléchie aux questionnaires longs, vagues, incompréhensibles et surtout répétitifs. La fiabilité des données obtenues lors de l’enquête est donc compromise. 

Dans le cadre d’un sondage, il existe plusieurs grands types de questionnaires. Un conseil : privilégiez les questions à choix multiples. En effet, les réponses obtenues sont précises, sans équivoque et surtout faciles à analyser.

Lors de la préparation d’un sondage, il est également judicieux de tester les questionnaires avant une diffusion massive auprès du grand public. Ce test vise à identifier et à corriger les éventuelles erreurs lors de l’élaboration des questions.

Choisir au hasard les participants au sondage

Lors de la réalisation d’un sondage, les initiateurs du projet ont tendance à choisir au hasard les personnes à interroger. Attention, cette erreur peut compromettre les résultats de l’enquête. Sachez que le profil typique des participants doit être étudié minutieusement. Le choix dépend principalement de l’objectif final de cette démarche.

Par exemple, dans le cadre d’une enquête de satisfaction clients, les participants sont exclusivement des personnes ayant déjà acheté les produits ou sollicité les services de l’entreprise. L’objectif est de connaître les avis positifs ou négatifs de la clientèle sur la qualité des prestations proposées par la marque.

S’agissant d’un sondage lié au lancement d’un nouveau produit ou service initié par une entreprise, l’enquête devra être menée auprès des futurs clients ciblés, c’est-à-dire les « targets » ou encore les « buyers personas ». L’objectif est de mieux connaître leurs avis, leurs besoins et leurs préférences.

Il faut souligner que les gens sont particulièrement récalcitrants à l’idée de participer à un sondage. Pour certaines personnes, la participation à cette enquête constitue une perte de temps. Afin de motiver les gens à répondre aux questionnaires, il convient de leur communiquer en amont le titre et le but final du sondage. Cette démarche transparente encourage la participation des personnes ciblées à répondre aux questions. En guise de récompense, la remise de cadeau est également une excellente idée.

Ne pas exploiter les informations obtenues grâce au sondage

Souvent, les responsables d’un sondage ne prennent pas le temps d’analyser les résultats de l’enquête. Cette attitude désinvolte peut avoir des conséquences néfastes pour la suite du projet : enquête de satisfaction, élaboration d’un nouveau produit ou d’un nouveau service, etc. Un conseil : restez méthodique et rigoureux jusqu’au bout !

Après la réalisation du sondage, il convient d’analyser attentivement les réponses données par les participants. En combinant et en interprétant les informations recueillies, vous pourrez connaître le point de vue du grand public sur un sujet donné. Les informations récoltées seront particulièrement utiles lors de l’élaboration de votre projet final. Sachez qu’un expert peut également vous aider à mieux à analyser les données récoltées grâce au sondage en ligne réalisé.

 

Gestion de projets : les outils indispensables
Comment transformer vos objections en leviers de vente ?